Select Page


Volkswagen renouvelle sa berline Arteon et la dote d’une model Taking pictures Brake et surtout d’une déclinaison R survitaminée avec 320 ch sous le capot !

Si cette génération 2021 s’accompagne de quelques évolutions stylistiques, c’est donc bien sous le capot que se trouvent les changement les plus significatifs. Alors, à quoi ressemble cette nouvelle VW Arteon R ?

Changement de type pour la berline et le break

Elle était sortie en juillet 2017 pour remplacer la Passat CC. Aujourd’hui, la Volkswagen Arteon s’offre un restylage en profondeur avec le plein de nouveautés. La gamme est de plus en plus complète avec un break (model Taking pictures Brake) et surtout une finition R hautes performances qui vient concurrencer la nouvelle BMW Série 4. Cette déclinaison sportive (disponible à la fois sur la berline et le break) domine la gamme avec 320 ch sous le capot.

Visuellement, la nouvelle Arteon R est plus dynamique, que ce soit en break ou en berline. Ses attributs spécifiques la rendent légèrement plus agressive. Il ne s’agit pas d’en faire une vraie sportive mais un modèle encore plus performant.

Les boucliers avant et arrière ont été travaillés et les feux arrière sont fumés. Model sportive oblige, il y a désormais quatre sorties d’échappement trapézoïdales. Il est attainable de modifier l’intensité du son émis en changeant le mode de conduite. La calandre est redessinée et laisse de la place pour un bandeau lumineux.

L’Arteon R est 20 mm plus basse que le reste de la gamme avec une suspension pilotée, des jantes alliage de 20 pouces et un système de freinage de 18 pouces avec des étriers bleus.

Un intérieur siglé R

L’ensemble de l’habitacle est plus sportif mais reste sobre. Les sièges sont plus enveloppants et dotés d’un appui-tête intégré. Un emblem R apparait sur le volant. Ce petit bouton bleu permet de basculer en mode “Race”. Ont été ajoutés des inserts façon carbone et de grandes palettes pour les changements de vitesse.

Le planche de bord a été revue avec de nouveaux revêtements et de l’aluminium, de nouveaux dessins pour les aérateurs et une ambiance lumineuse plus légère.

Pour le reste, on retrouve la model normal avec un combiné numérique et un écran tactile de 9,2 pouces ainsi que le Journey Help, un système de conduite semi-autonome jusqu’à 210 km/h. La vue de la caméra de recul passe de 90 à 170°. Quant au volant, il détecte si le conducteur est toujours présent. L’Energetic Lighting System anticipe l’éclairage dans les virages. On profite bien sûr d’Apple CarPlay et d’Android Auto sans fil.

320 chevaux sous le capot de l’Arteon R

On l’a dit, c’est sous le capot que les changements sont les plus intéressants. Celui de l’Arteon R cache désormais un moteur à quatre cylindres de 2.zero litres TSI qui développe une puissance de 320 chevaux pour un couple de 420 Nm à partir de 2 000 tr/min. Il est associé à une boîte de vitesses DSG à double embrayage à sept rapports.

La nouvelle Arteon R est une quatre roues motrices. Cela devrait permettre un zero à 100 km/h autour de 5 secondes et une vitesse de pointe de 250 km/h. La transmission intégrale inaugure un système R-Peformance Torque Vectoring qui répartit la puissance de manière idéale entre les essieux ainsi qu’entre les roues arrière.

Le tout donne une conduite plus dynamique et il est même attainable d’envoyer la totalité du couple sur la roue extérieure.

Outre la model sportive “R”, d’autres motorisations seront disponibles par la suite avec notamment une Arteon hybride rechargeable ; on pourra également opter pour des blocs essence et diesels dont la puissance s’étalera de 150 à 320 chevaux.

La date de sortie et les tarifs ne sont pas encore connus mais ils devraient démarrer à partir de 50 000 euros.



Supply hyperlink