Select Page


C’était déjà l’adaptation d’un morceau dans la langue de Goethe, “Und jetz ist es nonetheless” interprété en 48 par Horst Winter, mais né de la plume de l’autrichien Hans Lang avec des paroles allemandes d’Erich Meder. Le texte anglais, quant à lui, fut composé par Bert Reisfeld, ce qui ne fait pas très anglais non plus. La model francophone, datant de 1949, était tout simplement la traduction française, ”Tout est tranquille”, et était interprétée par Ginette Garcin avec l’Orchestre de Jacques Hélian.

Björk s’est attaquée à ”It’s Oh So Quiet” en 1995. Le morceau fut sorti comme troisième single (qu’elle coproduisit avec Nellee Hooper de Large Assault) de son 2e album solo, ”Submit‘, et reste à ce jour son plus gros hit, atteignant même le numéro four des charts au Royaume-Uni. Le disque (d’or) y restera classé 15 semaines, probablement poussé par l’glorious clip vidéo de Spike Jonze, qui s’encourage largement du movie ”Les Parapluies de Cherbourg” de Jacques Demy.

La vidéo reçut 6 nominations aux MTV Video Music Awards de 1996 pour Greatest Feminine Video, Greatest Artwork Course, Breakthrough Video, Greatest Course in a Video, Worldwide Viewer’s Alternative Award – MTV Europe, et Greatest Choreography in a Video (catégorie qu’elle remporta). La vidéo était aussi nominée pour le Grammy Award de Greatest Music Video – Brief Type, perdant face à ”Scream‘ par Michael Jackson et sa sœur Janet. En octobre 2007, MuchMoreMusic plaça ”It’s Oh So Quiet” en numéro Eight du Prime 40 Most Memorable Music Movies dans Listed.
En 1997, Lisa Ekdahl en match une superbe model jazz, mais celle qu’en a fait Bell est, elle aussi, extrêmement intéressante.

En 2002, Christina Aguilera interpréta le morceau rejointe par les Pussycat Dolls.
En 2005, Lucy Woodward en match une model pour le movie ”Ice Princess”, c’est aussi cette model qui est utilisée dans le deuxième trailer du movie ”Birds of Prey” sorti en 2020.

Le morceau fut aussi utilisé dans une pub pour ”Maybelline” et Amanda Fondell en match une model pour la pub de ”Sweet Crush Saga”.

Björk Guðmundsdóttir, chanteuse islandaise, est née le 21 novembre 1965 à Reykjavik et commença sa carrière avec le groupe de rock alternatif les Sugarcubes dont le single ”Birthday” fut un hit au Royaume-Uni et aux Etats-Unis dans les stations de radio indie. Le groupe splitta en 1982, l’année suivante elle lança sa carrière solo.

Entre-temps, cela lui fait déjà four décennies qu’elle traîne sa bosse dans le monde de la musique, et elle dispose de plus d’une corde à son arc : elle est chanteuse, certes, mais aussi auteure-compositrice, productrice, actrice et DJ. De plus, ses expériences musicales explorent tous les kinds musicaux auxquels elle a envie de toucher ; la musique électronique, la pop, la musique expérimentale, le trip-hop, la musique classique et même la musique d’avant-garde.

Björk a accumulé au cours de sa carrière 5 BRIT Awards et 15 nominations aux Grammy Awards. Ses plus gros succès sont ”It’s Oh So Quiet”, ”Military of Me”, ”Hyperballad”, ”Lifeless”, ”Massive Time Sensuality” ou encore ”Violently Comfortable”.
 

Elle a aussi joué dans le movie de Lars von Trier, ”Dancer within the Darkish”, pour lequel elle décrocha le Prix de la Meilleure Actrice à l’édition du Pageant du Movie de Cannes en 2000.

Discographie :

Tout d’abord dans différents groupes :
Tappi Tíkarrass
Albums et bootleg : Bítið Quick Í Vítið (1982) (5 titres) , Miranda (1983) , Miranda (+ bonus tracks) (bootleg)
Collaborations (compilations si non précisé)  : Rokk Í Reykjavík (1982 /1993) (2 chansons) , Örugglega (1983) (1 chanson), Satt 3 (1984) de Björgvin Gíslason (2 chansons) , Tvær Í Takinu (1984) (1 chanson) , Nælur (1998) (2 chansons) , Island (1991) de Present 93 (1 chanson : “Falling”)
KUKL
Albums et singles : Söngull (1983) (single) , The Eye (1984) , KUKL à Paris 14.9.84 (1984) , Holidays In Europe (The Naughty Nought) (1986)
Collaborations : Geyser – Anthology Of The Icelandic Impartial Music Scene Of The Eighties (1987)
The Sugarcubes
Albums : Life’s Too Good (1988) (11 éditions différentes) , Right here Immediately, Tomorrow, Subsequent Week ! (1989) (11 éditions différentes) , Illur Arfur ! (1989) (Three éditions différentes) , Stick Round For Pleasure (1992) (Eight éditions différentes) , It’s It (1992) (9 éditions différentes dont une model double CD)
Singles : Einn Mol Á Mann, Birthday (Eight éditions différentes), Birthday Christmas Combine (2 éditions différentes), Birthday Remixes (6 éditions différentes), Coldsweat (Eight éditions différentes), Coldsweat Meat Combine (2 éditions différentes), Deus (four éditions différentes), Motorcrash (Eight éditions différentes), Regina (10 éditions différentes), Tidal Wave, 11.12, 7.8, CD.6, Planet (Eight éditions différentes), Hit (6 éditions différentes), Walkabout (7 éditions différentes), Vitamin (four éditions différentes), Leash Known as Love (2 éditions différentes)
Bootlegs : Scrumptious Demons, Have An Ice Day, Have A Good Deus…, Ding A Ling A Ling, Björk And The Sugarcubes (2 éditions différentes), Björk And The Sugarcubes, Dwell + Bonus Monitor, Hit The North Atlantic

Et ensuite en solo :

Björk
Albums : Björk (1977) , Debut (1993) , Submit (1995) – album classé parmi les 50 plus grands albums de tous les temps catégorie “Girls who rock” par Rolling Stone Journal) : Homogenic (1997), Vespertine (2001), Medúlla (2004), Volta (2007), Biophilia (2011), Vulnicura (2015), Utopia (2017)
Albums de remixes, B.O., enregistrements en public… : The Greatest Mixes from the Album Debut for All of the Folks Who Don’t Purchase White Labels (1994) – album de remixes, Telegram (1996) – album de remixes, Selmasongs (2000) – B.O. du movie Dancer within the Darkish, Household Tree (2002) – titres rares, enregistrements en public et une partie “Greatest Of”, Best Hits (2002) – compilation “Greatest Of”, Dwell Field (2003) – compilation d’enregistrements en public, Military of Me : Remixes and Covers (2005) – album de remixes de la chanson Military of Me, Drawing Restraint 9 (2005) – B.O. du movie homonyme, Surrounded (2006) – coffret de rééditions (Debut, Submit, Homogenic, Selmasongs, Vespertine, Medúlla, Drawing Restraint 9), Voltaïc (2009) – enregistrements en public, remixes et vidéos de Volta, Bastards (2012) – album de remixes de Biophilia, Vulnicura Dwell (2015) – enregistrements en public.
Singles : 1993 – Human behaviour, Venus as a Boy, Play useless, Massive time sensuality, 1994 – Violently glad, 1995 – Military of me, Isobel, It’s Oh So Quiet, 1996 – Hyperballad, Probably possibly, I miss you, 1997 – Jóga, Bachelorette, 1998 – Hunter, Alarm Name, 1999 – All Is Filled with Love, 2001 – Hidden Place, Pagan Poetry, 2002 – Cocoon, It’s in our palms, 2004 – Oceania, Who’s it ?, 2005 – Triumph of a coronary heart, 2006 – The place is the road ?, 2007 – Earth Intruders, Innocence, Declare independence, 2008 – Wanderlust, The Uninteresting Flame of Need, Náttúra, 2010 – The Comet Track, 2011 – Crystalline, Cosmogony, Virus, 2017 – The Gate, 2018 – Blissing Me, Arisen My Senses
Autres
Collaborations : 1983 – Örugglega (Steinar Music), compilation de Björgvin Gíslason, 1984 – Tvær í Takinu (Spor), compilation, 1987 – Hvít er Borg og Bær (Smekkleysa/Dangerous Style), compilation, 1987 – Loftmynd (Gramm), album de Megas, 1988 – Höfuðlausnir (Gramm), album de Megas, 1990 – Gums (Smekkleysa), album de Bless, 1990 – Gling-Gló (Smekkleysa, One Little Indian Data, Mom Data), avec le Tríó Guðmundar Ingólfssonar, 1991 – Ex : el (ZTT), album de 808 State. Björk coécrit et interprète Qmart et Ooops, 1991 – Island (Durtro), album de Present 93 avec aussi Hilmar Örn Hilmarsson, 1992 – Sódóma Reykjavík (Skífan), compilation,
1993 – The Younger People (Island Data) bande originale du movie réalisé par David Arnold, 1993 – Núll & Nix (Smekkleysa), compilation, 1994 – Welcome to the Future 2 (One Little Indian Data), compilation, 1994 – Chansons de Mers Froides (Columbia Data), album de Hector Zazou, 1994 – Smekkleysa í Hálfa Öld (Smekkleysa), compilation, 1994 – Bedtime Tales (Maverick Data), de Madonna, 1995 – Welcome to the Future 3 (One Little Indian Data), compilation, 1996 – Almost God (Durban Poison/Island Data), album de Difficult. Björk participe à Maintain Your Mouth Shut et Yoga, 1996 – Childline (Polygram), album de la Childline Group, 1996 – Careworn Out (Jive), single de A Tribe Known as Quest, 1996 – Anton (Jutlandia Movie), bande originale. Björk interprète Nu flyver Anton en danois, 1997 – Not for Threes (Warp Data), album de Plaid. Björk coécrit et interprète Lilith, 1997 – Stelpurnar Okkar 1970-1994 (Spor), compilation, 1997 – Phenomenon (RCA), album de Tony Ferrino, 1999 – Dans la peau de John Malkovich (Supply), bande originale du movie de Spike Jonze. Björk interprète Amphibian en islandais, 2006 – The Rose Has Enamel within the Mouth of a Beast (Matador Data), album de Matmos. Björk participe à Roses and Enamel for Ludwig Wittgenstein, 2010 – Innundir skinni (One Little Indian Data), album de Ólöf Arnalds. Björk participe à Give up, 2010 – Mount Wittenberg Orca (autoédité), Prolonged play de Soiled Projectors, 2010 – Les Moomins et la chasse à la comète (Wellhart / One Little Indian Data), bande originale du movie de Maria Lindberg. Björk interprète The Comet Track, chanson uniquement distribuée en téléchargement légal sous format MP3, 2010 – Swanlights (Secretly Canadian), album de Antony and the Johnsons. Björk participe à Flétta.
DVD musicaux
Dwell : 1998 : Free Tibet – The movement image, 2002 : Dwell in Cambridge 1998, 2002 : Unplugged – Dwell n’ loud, 2002 : Vespertine Dwell at Royal Opera Home, 2003 : Vessel : debut tour 1993/1994
Clips
Compilations : 1999 – Volumen, 2002 – Volumen 2, 2002 – Best hits 1993 – 2003, 2003 : Volumen plus, 2005 – Medúlla movies
DVD Singles : 1999 – All is stuffed with love, 2001 – Hidden place, 2001 – Pagan poetry, 2002 – Cocoon, 2002 – It’s in our palms, 2004 – Who’s it, 2005 – Triumph of a coronary heart
Documentaires : 2003 – Inside Björk, 2004 – The making of Medúlla

 





Supply hyperlink