Select Page


Crdits photograph : Pexels / Matthias Groeneveld

Terreroire – “Les forces contraires”

Auteur-compositeur pour la chanson franaise (Tal, Louane), Raphal Herrerias a fond avec son frre Tho le duo Terrenoire fin 2017. En quelques titres malicieux, les deux musiciens ont faonn un univers potique et singulier, faisant rsonner les mots et leurs maux sur des mlodies pop-lectro accrocheuses multipliant les ruptures pour mieux nous surprendre. Merveille de musicalit, leur premier album ”Les forces contraires”, sorti en aot, est n dans la douleur de la perte de leur pre. Un drame qui a fait jaillir ractions extrmes, peine inconsolable, remises en query, pressure motrice et finalement de superbes chansons comme ”Derrire le soleil” et ”a va aller” partant de l’intime pour aller l’universel. Dans un souffle ou pleine voix, Terrenoire chante la mort, l’espoir, l’amour, le sexe, la vie tout simplement, et c’est superbe.

Isak Danielson – “Keep in mind to Keep in mind Me”

Les voix masculines chantant des ballades pop tragiques ont envahi les ondes depuis quelques annes entre Ed Sheeran, Lewis Capaldi ou Dean Lewis. Cross plus inaperu, Isak Danielson a pourtant du expertise revendre et des motions partager. Cette anne, le chanteur sudois de 23 ans a propos un sans-faute avec son deuxime album “Keep in mind to Keep in mind Me”, port par sa voix soul puissante et des mlodies fdratrices. Sur des notes de piano ou des riffs de guitare acoustique, beaucoup de mlancolie et des choeurs gospel, Isak Danielson suggest ici 11 chansons la fois dsarmantes, bouillonnantes et intenses. A retenir ? La dchirante ballade “Love Me Mistaken”, l’hymne “Mild Up”, la superbe “Keep in mind to Keep in mind Me”, l’acoustique “Each Tune For You” ou encore le hit potentiel “Domino”, qui aurait toute sa place l’Eurovision. Que des tubes ! Assurment, l’un des plus beaux albums de l’anne, idal dcouvrir durant ce reconfinement morose.

Bombay Bicycle Membership – “Every part Else Is Gone Mistaken”

On les croyait spars pour de bon. Pourtant, en janvier dernier (autant dire dans le monde d’avant), Bombay Bicycle Membership an indication un retour gagnant avec son cinquime album : “Every part Else Is Gone Mistaken”. Dcrivant avec humour sa sparation comme un vnement sismique [qui a fait] s’effondrer la socit britannique , la bande anglaise rebranche les guitares pour un 11-titres divin et qui devrait vous mettre de bonne humeur. Port par la voix de Jack Steadman et les guitares de Jamie MacColl, “Every part Else Is Gone Mistaken” contientquelques-unes des meilleures compositions du groupe l’instar de “Eat, Sleep Wake (Nothing However You)”, “I Can Hardly Converse”, “Individuals Individuals” ou encore “Is It Actual”. Assurment, vous passerez une “Good Day” l’coute de ce disque vivifiant et qui fait partie des plus grandes russites de l’anne.

Dagny – “Strangers/Lovers”

Abba, Roxette, Ace of Base, Robyn, Lykke Li… Depuis toujours, la pop scandinave est un vivier inpuisable de skills et donne le la sur un style qu’on rsume bien trop souvent aux vedettes amricaines. Dans le sillage de Zara Larsson, Tove Lo, Sigrid ou Astrid S, la chanteuse norvgienne Dagny possde tous les atouts pour percer: une voix de sirne, du charisme, des collaborations avec DJs de renom (Steve Aoki, Seeb) et surtout, une petite assortment de tubes en puissance. Ce n’est pas un hasard si Katy Perry a mis son grappin sur ”Love You Like That” pour crer (sans presque rien changer) son single ‘By no means Actually Over”! Dans son premier album ”Strangers/Lovers”, Dagny nous fait remuer du bassin avec ”Coulda Woulda Shoulda”, tincelle sur le dancefloor avec ”Bye Bye Child” et ”Someone” qui pourrait aisment prtendre au titre de meilleure chanson pop de 2020 et nous donne envie de chanter pleins poumons les dsarrois de l’amour sur les refrains de ”Let Me Cry” qui se rpondent.

Fils Cara – “Fictions”

Dans une scne rap en constante bullition, les passerelles entre les genres crent de l’inattendu. Originaire de Saint-Etienne, Fils Cara cultive dans ses envies, ses compositions et son nom de scne – une rfrence sa famille sicilienne – le received de la mixit. Extremely prolifique, la jeune plume a publi pas moins de deux albums en 2020, comme pour prendre contre-pied une bien curieuse anne pour lancer une carrire. Si ”Quantity” traait un ton, une ligne directrice, ”Fictions” grave dans le marbre sa volont de marier l’urgence de vivre du hip-hop et la narration des chroniques quotidiennes de la chanson franaise. Fils Cara raconte merveille, avec son timbre presque nonchalant mais magntique, ses tats d’mes, ses rves de grandeur, ses failles, ses interrogations, qu’il accompagne en musique d’preparations doux ou de reflets lectroniques selon l’humeur propice. “New York Instances”, “Sous ma peau”, “Movie sans price range”, “Derniers dans le monde”: les excellents morceaux du projet sonnent comme une belle promesse pour l’avenir.

PVRIS – “Use Me”

On vous parlait de PVRIS en 2017 avec la claque que nous a donns son deuxime album “All We Know Of Heaven, All We Want Of Hell”. Avec l’insolence implacable qu’on lui connat dans ses morceaux, le groupe rock alternatif amricain a enfonc le clou avec “Use Me”, sorti en aot dernier. Que les followers se rassurent, les guitares continuent de hurler sur les nouvelles chansons de la bande comme l’lectrisant single “Gimme a Minute”, le ravageur “Demise of Me” ou encore”Lifeless Weight”, o la voix de Lynn Gunn prend plus que jamais le pouvoir. Mais comme pour s’ouvrir une bonne fois pour toutes, et abattre toutes les frontires qui nous retiennent, PVRIS fusionne encore un peu plus, et avec une fluidit uncommon, ses influences rock des mlodies pop accrocheuses pour un rsultat savoureux, explosif, et rsolument librateur. Les gniaux “Keep Gold”, “Use Me” avec 070 Shake, “Previous Wounds” ou “Hallucinations” sauront nous donner raison !

BDRMM – “Bed room”

Le revival du shoegaze au milieu des annes 2010, marqu par les comeback de Journey, Slowdive, The Jesus and Mary Chain ou My Bloody Valentine, a fait clore la relve du style. Son meilleur lmentse nomme bdrmm. Originaire de Hull (Angleterre), le quintet de Hull mle guitares satures et atmosphre planantesur “Bed room”, un formidable album inaugural sorti cet t. Evoquantses pairs sur les somptueux “A Purpose To Rejoice”, “Blissful”, “Gush” ou encore “Momo” (ouverture instrumentale totalement folle), bdrmm s’affirme dj comme l’un des groupes les plus prometteurs de la scne d’Outre-Manche… et dj un des noms les plus marquants du shoegaze !

Alina Baraz – “It Was Divine”


Inconnue du grand public en France, Alina Baraz a pourtant publi l’un des meilleurs albums R&B de l’anne avec “It Was Divine”. Pile dans son poque tout en respectant les codes du style, la chanteuse amricaine suggest l un son hypnotique et caressant, alliant R&B, soul ou ambient, pour chanter l’amour, des autres mais surtout de soi-mme. Difficile de ne pas se laisser bercer par sa voix susurrante sur le romantique et planant “Frank”, d’une douceur extrme, “Extra Than Sufficient”, d’une sensualit dbordante, l’exaltant “To Me” ou encore le charnel “Endlessly”. Parfait pour les nuits chaudes venir… Et pour les plus rfractaires, sachez qu’Alina Baraz s’entoure de Khalid sur le trs bon “Off The Grid”, de Nas sur “Till I Met You” ou encore 6LACK pour l’wonderful “Morocco”. Laissez-vous sduire !

Joji – “Nectar”

Du ”Nectar” et du miel pour les oreilles. La trajectoire de George Miller, n Osaka mais lev Brooklyn, est assez folle. C’est en 2008 que le comdien gagne en notorit sous le pseudonyme Filthy Frank en s’imposant comme l’un des trolls de gnie sur un YouTube encore balbutiant. Star des pranks, adul pour son humour politiquement incorrect, il accde la gloire avec son personnage dlirant de Pink Man qui donne naissance, grce une vido virale, au phnomne mondial ”Harlem Shake”. En 2017, il plaque tout et se lance ”pour de vrai” dans la musique sous le nom de scne Joji. A mille lieux de ses excentricits, sa musique entre R&B, trip-hop et lo-fi faire taire les sceptiques par sa surprenante beaut. Deux ans aprs ”Ballads 1”, son deuxime opus fait l’unanimit. On pense Khalid, aux dbuts de Frank Ocean, Sampha, en se laissant envoter par ces ballades gravitant sur le thme du deuil amoureux. Un disque somptueux d’un bout l’autre.

https://www.youtube.com/watch?v=Okay09_5IsgGe8

Kevin Krauter – “Full Hand”

Comme sur la pochette, o un homme fait face un arc-en-ciel en pleine grisaille, Kevin Krauter vient nous faire esprer des jours meilleurs. Echappdu groupe Hoops, spar depuis 2018, le musicien amricain frappe fort avec son deuxime album “Full Hand”, sorti en fvrier dernier. Brassant les influences les plus diverses (pop, rock, folks, shoegaze, nation) pour former un tout cohrent, Kevin Krauter dlivre donc un disque la fois intime et librateur, qui a tout pour nous faire voyager au milieu des paysages de l’Indiana, d’o il est originaire. On vous dfie de ne pas tomber sous le charme ds le fantastique enchanement d’ouverture “Intro” / “Alternative”, suivi par 10 titres tous aussi formidables.



Supply hyperlink