Select Page


Crdits photograph : Bestimage

C’est une determine du mouvement des droits des femmes qui s’teint. La chanteuse et activiste Helen Reddy est dcde mardi 29 septembre Los Angeles l’ge de 78 ans. Ce sont ses enfants qui ont annonc la triste nouvelle dans un communiqu relay sur la web page Fb de l’artiste. C’est avec le plus lourd des coeurs que nous vous annonons que Helen Reddy est partie. Elle a quitt la scne mondiale ce 29 septembre 2020, mais sa musique, son hritage, et son impression resteront vivants crit sa famille, l’me en peine face cette disparition. Elle a t une mre et une grand-mre formidable ainsi qu’une femme vraiment formidable ont soulign ces deux enfants. Atteinte de dmence depuis 2015, la chanteuse vivait depuis des annes dans une maison spcialise pour clbrits.

Un coup d’clat aux Grammys

Ne le 25 octobre 1941 Melbourne, en Australie, Helen Reddy avait un pied dans le show-business depuis toute petite par le biais de sa mre Stella Campbell, actrice, chanteuse et danseuse reconnue, et son pre Max Reddy, auteur, producteur et comdien. Ds son plus jeune ge, l’artiste se produisait dans des vaudevilles et rvait du feu des projecteurs. Son dmnagement aux Etats-Unis la fin des annes 60 aura scell son destin. Signant une srie de chansons courses dans les charts US comme “I Imagine in Music”, “I Do not Know The way to Love Him”, “Loopy Love” ou “No Unhappy Track”, la musicienne accdera la gloire en 1972 avec “I Am Lady”, hymne fministe devenu durant la dcennie le cri de ralliement du mouvement de libration des femmes. En 1973, au second o elle remportait le Grammy Award de la Meilleure chanson pop, Helen Reddy s’tait illustre en remerciant Dieu automobile elle rend tout potential durant son discours, en utilisant sciemment un profond fminin.

Deux autres tubes marqueront la suite de sa carrire : “Delta Daybreak” et “Angie Child”, tous deux propulss en tte du classement Billboard. La musicienne avait continu de sortir des disques jusqu’en 2002, date laquelle elle a officiellement pris sa retraite l’problem d’un live performance avec l’Orchestre Symphonique d’Edmonton et l’album “Best & Newest”. En 2019, un movie adapt de sa vie, intitul “I Am Lady”, a vu le jour pour raconter son histoire d’amour puis son divorce avec son mari et supervisor Jeff Wald, sur fond de musique et de militantisme.

Regardez Helen Reddy chanter “I Am Lady” :





Supply hyperlink