Select Page




The Greatest showman


© Assortment Christophel © Twentieth century fox
The Biggest showman

Premier long-métrage de Michael Gracey, The Biggest Showman met en scène Phineas Taylor Barnum, un visionnaire américain qui veut offrir une vie de rêve à sa famille. Pour cela, il crée le spectacle le plus incroyable du XIXème siècle : un cirque de curiosités où femme à barbe, trapéziste et éléphant géant font sensation devant la foule en délire. Hugh Jackman, Zac Efron, Michelle Williams et Zendaya partagent l’affiche de cette comédie musicale délirante dont la bande originale a détrôné les plus grands artistes pop du second.

Inspiré d’une histoire vraie

Le titre du movie The Biggest Showman fait directement référence au spectacle itinérant qui a changé le cirque américain : The Biggest Present de Phineas Taylor Barnum. Mystificateur, charlatan, publicitaire… Barnum est un professionnel de l’artifice qui n’a pas hésité à escroquer ses purchasers pour leur vendre un spectacle hors du commun mais mensonger. Officiant au XIXème siècle, il révolutionne le monde du spectacle et de la publicité qu’il manie à merveille, attirant toujours plus de foule sous son chapiteau. D’ailleurs, le cirque Barnum déclenchait une véritable imprecise d’hystérie à chaque fois qu’il arrivait en ville. Esclaves, traite des animaux sauvages, exposition de la femme à barbe ou encore des lilliputiens… Le movie de Michael Gracey prend ses distances avec la réalité et passe sous silence les détails douteux de la carrière du personnage dont il s’encourage. Pour mettre des étoiles dans les yeux des spectateurs, le réalisateur n’en garde que le meilleur : le cirque, le gigantisme à l’américaine et la création d’une communauté de marginaux chaleureuse et haute en couleur.

Une bande originale en or

Avec 6 hundreds of thousands de copies écoulées en un an, la bande originale de The Biggest Showman devient l’album le plus vendu de 2018, devant les deux variations de Love Your self du groupe sud-coréen BTS. Ce succès n’est pas très étonnant lorsqu’on sait qui se cache derrière les mélodies entrainantes interprétées par Hugh Jackman et Zac Efron : Benj Pasek et Justin Paul, les auteurs de La La Land. Pour la chanson d’ouverture et de fermeture The Biggest Present, ils ont travaillé pas moins de six variations avant de satisfaire le réalisateur. Les deux compositeurs, déjà oscarisés pour Metropolis of Stars chantée par Ryan Gosling et Emma Stone, reçoivent en 2018 le Golden Globe de la meilleure chanson originale pour That is Me. Le titre interprété par Keala Settle (la femme à barbe) a été utilisé en tant que single promotionnel de l’album The Biggest Showman.

Hugh Jackman, the best showman

L’audition de Hugh Jackman pour le rôle de Phineas Taylor Barnum s’est jouée sur la scène des Oscars qu’il présentait en 2009. Le producteur de movies Laurence Mark présent dans la salle découvre l’acteur australien sur scène et a une révélation : « je me suis dit que j’étais face au plus grand showman qui soit, c’est alors que le nom de P.T Barnum m’a traversé l’esprit. » Hugh Jackman est directement emballé par l’idée d’interpréter le businessman légendaire et mêler comédie, danse et chant, étant lui-même passionné de toutes ces disciplines. Le comédien n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il incarnait déjà Jean Valjean dans l’adaptation en comédie musicale Les Misérables de Tom Hooper. Sept ans plus tard, le projet The Biggest Showman voit enfin le jour.

Un movie historique mais intemporel

Bien que le véritable Phineas Taylor Barnum ait existé au XIXème siècle, Michael Gracey souhaitait s’affranchir du temps et de l’espace. Au contraire des classiques movies historiques, les photographs sont colorées et les musiques pop, à la manière du Moulin Rouge ! De Baz Luhrmann. Seamus McGarvey, directeur de la photographie sur The Biggest Showman témoigne : « Nous avons travaillé dans l’optique de choisir consciemment des mouvements de caméra et des couleurs qu’on ne verrait jamais dans un movie historique. Nous avons tourné avec des caméras numériques et une palette très moderne de couleurs saturées. Il existe aussi une certaine forme d’humour dans l’esthétique qui donne au movie une tournure particulière – il défie constamment toutes les conventions, les habitudes liées aux movies historiques guindés. » Côté décor, des libertés ont également été prises par Nathan Crowley, habituellement bras droit de Christopher Nolan. « Même si historiquement, le musée Barnum a ouvert avant la guerre de Sécession, dans notre movie nous l’avons un peu décalé vers l’ère industrielle, de manière à disposer de la vapeur, du gaz et de l’électricité, afin de mieux traduire l’esprit d’une époque de grands bouleversements qui n’est pas si différente de la nôtre. »

Les deux étoiles de Disney

Pour incarner les personnages fictifs Phillip Carlyle et la trapéziste Anne Wheeler, la manufacturing have interaction deux anciens de l’univers Disney : Zac Efron et Zendaya. Le premier a fait ses marques dans la célèbre quadrilogie Excessive College Musical et la seconde dans Shake It Up. Pourtant, malgré ces expériences musicales et dansées, le tournage s’est avéré bien plus compliqué qu’ils ne le pensaient. Les deux acteurs ont du se plier à un entraînement rigoureux en partie à trigger des figures acrobatiques qu’ils devaient effectuer. Le résultat n’en est que plus spectaculaire puisqu’on apprend que Zendaya a réalisé elle-même ses cascades en haute voltige, et sans harnais !

Des costumes fantastiques

Comme pour les photographs et les décors, les costumes que l’on peut voir dans The Biggest Showman ne s’appuient sur aucune réalité historique. La chef costumière Ellen Mirojnick a voulu plonger les spectateurs dans une ambiance fantasmagorique, en lien avec le scénario de Jenny Bicks et Invoice Condon. Presque tous les vêtements ont été fabriqués à la fundamental et pensés pour créer un monde à half, détaché des conventions. Pour la tenue phare de Monsieur Loyal de Barnum, le maître tailleur D. Barak Stribling a réalisé un costume en étoffes de soie et de laine sur-mesure pour Hugh Jackman.

Retrouvez aussi sur Vogue.fr :

5 choses à savoir sur Zendaya



Supply hyperlink